Le bondage est une forme de jeu sexuel qui consiste à attacher ou à retenir un partenaire dans une position sexuelle pour donner ou recevoir du plaisir sexuel. Le bondage représente le B du BDSM, qui comprend trois éléments distincts mais combinables : le bondage et la discipline, la domination et la soumission, et le sadisme et le masochisme. Vous trouverez ci-dessous des conseils et des techniques qui peuvent être utiles aux personnes qui envisagent de pratiquer le bondage.

Préparez-vous suffisamment

La représentation du BDSM dans les médias est souvent inexacte et parfois trop extrême. Une personne qui envisage de pratiquer le bondage chez elle devrait envisager de suivre un cours, de lire des livres ou de consulter des vidéos d’information en ligne.

Fixez des règles de base et des limites

Pour pratiquer le bondage en toute sécurité et de manière saine, toutes les parties doivent discuter et négocier les limites et les rôles de chacun et noter les activités interdites. Tous les participants doivent donner leur consentement mutuel sur ce que chacun trouve confortable et confiant d’expérimenter pendant la séance.

Convenez d’un mot de sécurité

La confiance, la sécurité et le consentement mutuel sont les piliers du jeu bondage. Cependant, les choses peuvent rapidement dégénérer et il peut être difficile de reconnaître si l’autre personne vous taquine ou si elle demande honnêtement à arrêter le jeu. Un mot de sécurité est une phrase ou une action qui signale immédiatement que le jeu sexuel doit s’arrêter. Il peut contribuer à garantir que l’activité sexuelle reste sûre, agréable et consensuelle.

Connaître les moyens de contention

Une personne doit savoir comment sortir son partenaire d’une contention avant de l’utiliser. Les personnes peuvent garder une paire de ciseaux de sécurité ou des clés de menottes à portée de main, surtout lorsqu’elles essaient des positions de bondage plus difficiles. Les personnes doivent prendre les précautions nécessaires lorsqu’elles attachent les dispositifs de contention. 

Se détendre

La privation sensorielle qui accompagne l’utilisation des liens peut être déstabilisante pour les débutants. Les couples peuvent commencer par attacher une partie du corps, par exemple les poignets, puis passer progressivement à des moyens de contention plus sophistiqués, en fonction de leur confiance et de leur confort.

A lire aussi  Nos conseils pour bien choisir ses sextoys en ligne

Ajoutez des jouets, des accessoires et des costumes

Il est possible d’améliorer l’expérience à l’aide de costumes, de jouets et d’accessoires. Laisser libre cours à l’imagination peut également ajouter de l’excitation et du plaisir.

Prévoyez un suivi

Le suivi est le temps que l’on prend après un acte de bondage pour vérifier les besoins émotionnels et physiques de la personne. Certains actes sexuels peuvent être physiquement et psychologiquement éprouvants. Il peut donc être bénéfique de prendre le temps de discuter des actes sexuels et de rassurer la personne.